Définition

La domotique regroupe les technologies et techniques permettant la mise en oeuvre des automatismes de confort, de sécurité, et de communication dans l'habitat et le tertiaire. Le mot domotique est une contraction de "domo" (du latin domus qui signifie maison) et du suffixe "tique" du mot automatique.

Et dans la pratique, ou commence la domotique ?

Le terme domotique désigne l'automatisation de la maison, au sens large. Dans le vocabulaire du directeur marketing soucieux de valoriser ses produits, le terme de domotique peut s'appliquer à la simple motorisation d'un volet roulant ou à l'utilisation d'une télécommande pour commander un lampadaire. Personnellement, je réserve l'usage du terme de domotique à des installations qui apportent des fonctionnalités difficiles ou impossibles à réaliser avec une installation classique.

Quelques exemples d'installations domotiques

Si vous souhaitez qu'un simple bouton poussoir placé dans l'entrée vous permette d'éteindre l'éclairage dans toute la maison, il est évident que vous ne pourrez pas vous en sortir avec une installation d'éclairage filaire classique. Un autre exemple qui me vient à l'esprit. Dans une chambre, vous avez un BP de chaque coté du lit. Chaque BP commande sa propre lampe de chevet. Maintenant, vous voulez un BP à l'entrée de la chambre pour allumer ou éteindre simultanément les deux lampes de chevet, même si l'une est allumée et l'autre éteinte. En filaire, vous n'y arriverez pas. En domotique, il vous sera possible d'associer les actionneurs des deux lampes de chevet au BP de l'entrée. Il faudra juste prévoir un actionneur qui gère le mode unidirectionnel et pas seulement le mode télérupteur.

La domotique révèle également toute son utilité lorsque vous souhaitez mettre en place des automatismes entre des équipements de domaines différents. En reprenant l'exemple du bouton poussoir qui éteint tout l'éclairage dans la maison, vous souhaiterez peut-être qu'il ferme également les volets et qu'il positionne la VMC sur le mode absence. Autant de fonctions transversales qui n'ont rien à voir entre elles et ne sont donc proposées ni par le fabricant des éclairages, ni par le fabricant des volets ou de la VMC.

Enfin, l'intégration dans une installation domotique d'une station météo vous permettra la mise en place d'automatismes bioclimatiques de confort tels que la fermeture des volets exposés au soleil lorsque les températures sont élevées en été, et leur ouverture en hiver pour laisser le soleil réchauffer la pièce, ou encore la mise en place d'automatismes de sécurité, tels que la fermeture des lames de la pergola pour protéger la terrasse en cas de pluie, ou la fermeture des stores bannes lorsque le vent devient trop fort. L'ajout d'une horloge astronomique vous permettra de fermer les volets en fonction de l'heure de coucher du soleil.

Quelles économies avec une installation domotique ?

Une installation domotique bien pensée rendra votre habitat plus confortable et plus sûr. En revanche, je ne partage pas l'avis de ceux qui prétendent que la domotique vous fera réaliser des économies. S'il est pertinent d'éteindre automatiquement l'éclairage des couloirs et WC lorsque les détecteurs de présence ne voient plus personne, ou de passer la VMC en mode réduit lorsque la maison est vide, l'économie ainsi réalisée ne sera pas compensée par la consommation des nombreux actionneurs et capteurs disséminés dans toute la maison. Car si chacun de ces modules consomme généralement moins d'un watt, il s'agit là d'une consommation permanente, 24/24 tout au long de l'année, alors que les économies réalisées seront très ponctuelles. Par ailleurs il ne faut pas sous-estimer le coût d'achat des modules et le coût d'entretien de ceux qui nécessitent des piles. Au final, le retour sur investissement peut ne jamais être atteint.

Une installation domotique revient cher, mais rend des services en conséquence. A vous de voir si le jeu en vaut la chandelle, car chacun ayant son propre cahier des charges et ses propres exigences, il est impossible d'estimer arbitrairement le coût ou la pertinence d'une installation domotique.

Dans l'habitat, s'il y a un domaine ou la domotique peut engendrer des économies, c'est probablement sur le chauffage ou la climatisation. L'automatisation de la gestion des occultations permettra d'économiser le chauffage en hiver et évitera les surchauffes en été. Mais il ne faut pas oublier qu'une maison bien conçue sur le plan bioclimatique sera par conception économe en chauffage et refroidissement, ce qui limitera les gains potentiels obtenus par l'installation domotique.

Dans le tertiaire, les économies à réaliser seront toutefois plus nombreuses car les locaux sont souvent moins bien gérés par leurs occupants. Il n'est pas rare de trouver des bureaux qui restent éclairés toute la nuit, voire le weekend, et des thermostats de convecteurs électriques positionnés au maxi. Ici, l'automatisation prend tout son sens.


Retour à l'accueil